L'histoire

Histoire de l'Ohio Sch. - Histoire

Histoire de l'Ohio Sch. - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Ohio Sch.

Ohio
(Sch : t. 62, cpl. 35 ; a. 1 24 pdr.)

Le premier Ohio était une goélette marchande achetée par la Marine en 1812 ; converti en navire de guerre par Henry Ekkford; et commissionné avant le 13 juin 1813, le maître de voile Daniel Dobbins en commande.

L'Ohio a servi sur le lac Érié dans l'escadron commandé par le capitaine Oliver H. Perry pendant la guerre de 1812. La mission de l'escadron était d'arracher le contrôle du lac aux Bntish. Avec quatre autres navires achetés, l'Ohio se trouvait à Black Rock sous les chutes de la rivière Niagara, empêché par le blocus britannique d'entrer dans le lac Érié. Enfin, dans une opération combinée avec l'armée, Perry a pu sortir les navires pour rejoindre le reste de l'escadron à sa base, Erie (alors Presque Isle). L'Ohio arriva à Érié le 8 juillet 1813.

Après avoir recherché les Britanniques, l'escadron a jeté l'ancre à Sandusky le 17 août. L'Ohio est revenu à Erie pour des provisions et des magasins pour l'escadron, en rejoignant ses navires de soeur le 3 septembre. Le même jour, il repartit pour Érié et n'était donc pas avec l'escadre lorsqu'elle remporta la victoire mémorable sur les Britanniques à Put-in Bay le 10 septembre. Trois jours plus tard, l'Ohio atteignait Put-in-Bay avec des légumes frais et de la viande dont on avait grand besoin.

Dès que le droit a été autorisé au début de 1814, l'Ohio a commencé à patrouiller entre Long Point et Erie pour intercepter tout mouvement britannique par eau. En mai, elle aida à aménager les prix Detroit et Queen Charlotte à Put-in-Bay et les convoya jusqu'à Érié. Le 12 août 1814, elle est capturée avec Somers par les Britanniques à portée de pistolet de Fort Erie.


Pénitencier de l'Ohio

Le pénitencier de l'Ohio a ouvert ses portes à Columbus en 1834 et a continué à loger des prisonniers jusqu'en 1979. L'État avait construit une petite prison à Columbus en 1813. Mais à mesure que la population de l'État augmentait, l'établissement précédent n'était pas en mesure de gérer le nombre de prisonniers envoyés par les tribunaux. Lorsque le pénitencier a ouvert ses portes en 1834, tous les bâtiments n'étaient pas terminés.

Une installation distincte pour les femmes détenues a été achevée dans les murs du pénitencier de l'Ohio en 1837. Un certain nombre de femmes ont été condamnées à mort dans la prison et ont finalement été exécutées par pendaison ou sur la chaise électrique. Une prison distincte appelée Ohio Reformatory for Women a été achevée en 1913 à Marysville et les dernières femmes ont quitté le pénitencier de l'Ohio.

Le pénitencier de l'Ohio au XIXe siècle reflétait la croyance commune que la prison était davantage une punition qu'une réhabilitation. Les conditions à l'intérieur de la prison étaient primitives. Les prisonniers dormaient d'abord sur des paillasses, bien que des lits aient finalement été construits. La nourriture était très simple, généralement composée de pain de maïs, de haricots et de bacon. Les prisonniers devaient travailler dans l'une des industries pénitentiaires, qui fabriquait de tout, des harnais et des chaussures aux barils et aux balais. Les maladies se sont propagées rapidement et, en 1930, le pénitencier de l'Ohio est devenu le site du pire incendie de l'histoire des prisons américaines. Au total, 322 vies ont été perdues dans l'incendie.

En 1885, le pénitencier est devenu le lieu des exécutions, qui étaient jusqu'alors effectuées par les forces de l'ordre locales. Dans un premier temps, les condamnés à mort étaient exécutés par pendaison, mais en 1897 la chaise électrique remplaça la potence de la prison. Au total, 315 prisonniers, hommes et femmes, ont été électrocutés entre 1897 et 1963, lorsque la peine de mort a été arrêtée dans l'Ohio.

Au début du XXe siècle, le pénitencier de l'Ohio et d'autres prisons de l'Ohio ont commencé à être attaqués. Les conditions à l'intérieur de l'établissement n'étaient pas bonnes et la vision publique des prisons commençait à changer. En outre, il y avait des problèmes de corruption et les détenus ayant des relations étaient mieux traités que les autres. Après l'incendie de 1930, les demandes de réforme pénitentiaire étaient encore plus nombreuses. La plupart des changements ont eu lieu après la Seconde Guerre mondiale, bien que les réformes ne soient pas intervenues assez rapidement pour empêcher trois émeutes dans les prisons. L'attention a été portée sur les conditions de surpopulation dans les années d'après-guerre, mais le moral des prisons était également un problème très grave. La pire émeute a eu lieu en juin 1968. Un certain nombre de bâtiments ont été détruits et cinq condamnés ont été tués. Après cette émeute, l'État de l'Ohio a ouvert une enquête qui a conduit à la décision de remplacer l'installation.

Au fil des ans, des milliers de prisonniers ont été emprisonnés dans le pénitencier de l'Ohio. En avril 1955, la population carcérale atteint un pic avec 5 235 détenus qui y vivent. Les détenus mémorables du pénitencier au fil des ans comprenaient le général John H. Morgan pendant la guerre civile, George "Bugs" Moran et Sam Shephard. William Sydney Porter a trouvé son pseudonyme de "O. Henry " alors qu'il servait au pénitencier à la fin des années 1890. Les autres détenus comprenaient Harry Pierpont, Charles Makley et Russell Clark, membres du gang de John Dillinger.

L'État de l'Ohio a décidé de remplacer l'ancienne prison par une nouvelle installation plus moderne à Lucasville, dans l'Ohio. Le Southern Ohio Correctional Facility a commencé à recevoir des prisonniers du pénitencier de l'Ohio en 1972. Les décisions de justice ont finalement ordonné la fermeture de la prison en 1979, le dernier prisonnier devant partir le 31 décembre 1983. Le délai a été prolongé de huit mois, lorsque les derniers prisonniers ont été transportés vers d'autres installations.

La ville de Colomb a acheté l'ancien pénitencier en 1995. Après de longues discussions sur la meilleure utilisation du site, les bâtiments ont été démolis pour faire place à un nouveau développement. De nombreux Ohioiens ont demandé une brique au pénitencier de l'Ohio en souvenir de sa longue histoire.


Histoire de l'Ohio Sch. - Histoire

Placez la souris sur l'image pour faire une pause, cliquez sur l'image pour plus d'informations.

Consultez notre calendrier

Pour tous les événements programmés, veuillez visiter notre calendrier de site Web car il contiendra les informations les plus récentes. Il énumérera également certains événements parrainés par d'autres sociétés historiques du comté de Highland.

Laissez-nous organiser votre réunion

Envisagez de tenir votre réunion ou réunion de classe à l'édifice Grain and Hay. Contactez-nous pour les détails et les coûts.

Album photo

La Société a une multitude de photos illustrant la vie à Greenfield et nous en partageons quelques-unes dans notre album virtuel. Cette collection changera périodiquement et nous espérons que vous prendrez le temps de commenter l'une des photos si vous en savez quelque chose ou si vous pouvez identifier l'une des personnes qui peuvent être montrées. Merci et profitez des photos.

Découvrez ces photos de mères et de famille.

Voici un aperçu intéressant de diverses maisons et entreprises à Greenfield - à quoi elles ressemblaient dans le passé et une apparence plus actuelle. Regardez cette histoire d'hier et d'aujourd'hui sur le paysage changeant de Greenfield.

Découvrez ce tout nouveau sens des "mobil homes" - Mobile Houses

Dynastie des "camions"

Peut-être pas exactement aussi populaire que l'émission télévisée « Duck » Dynasty, mais notre communauté compte un groupe intéressant de bénévoles qui ont relancé l'appareil d'incendie Ahrens-Fox de 1939 qui servait autrefois la communauté. Il a été stocké pendant un certain nombre d'années et a finalement obtenu une certaine attention pour le remettre en marche. Sa première grande exposition sur la route a eu lieu lors du défilé du Memorial Day 2017 !


Apprendre encore plus. --> McClain High School, A Century of Tradition - est DISPONIBLE à l'achat !

Impact sur la communauté

Découvrez les activités et l'impact que la Greenfield Historical Society a eu sur la communauté en 2104. [ Résumé de l'impact 2014 ]

Maison du SEUL constructeur automobile afro-américain en Amérique !

La Société historique de Greenfield Ohio, formée en 1949, est à but non lucratif et existe pour promouvoir la préservation historique et l'éducation à Greenfield, Ohio et dans les environs. À cette fin, elle possédera et entretiendra toutes les propriétés de la Greenfield Historical Society pour la collecte, la préservation et l'interprétation des documents d'archives et des artefacts indigènes de la région de Greenfield. encourager les programmes de parrainage de la recherche historique, les expositions et les événements spéciaux se préoccuper de la préservation des bâtiments historiques et coopérer avec d'autres organisations intéressées par la préservation historique.

Dirigeants et conseil d'administration

Wendy Royse, présidente
Susan Thompson, vice-présidente
Sharon Greene, secrétaire
Judy Schmidt, trésorière
Stuart McNeil, trésorier adjoint

Conseil d'administration

Jay Hardy
Doug Karnes
Stuart McNeil
Jeff Payton
Wendy Roys
Harold Schmidt
Patsy Smith
Susan Thompson
Steve Winegar

Le conseil d'administration se réunit normalement le premier jeudi de chaque mois à Travelers Rest (voir calendrier pour les horaires). La réunion est ouverte au public.

Travelers Rest est ouvert le jeudi à partir de 13h00. à 16h00 ou sur rendez-vous. Pendant les mois de décembre, janvier et février, Travelers Rest NE PAS être ouvert le jeudi après-midi, sauf dispositions particulières. Les heures normales du jeudi reprendront à partir de mars. De plus, nous ne serons pas ouverts le jour de Thanksgiving.

Toutes les activités jusqu'au 31 mars 2021 ont été annulées. Cela ne comprend aucune location de bâtiment.
Notre calendrier de page Web et notre page FaceBook auront des informations sur la date de réouverture, tout comme les journaux.

Contactez-nous
Par téléphone : 937 981 7890, laissez un message et nous vous répondrons.
Par courriel : [email protected]

Les images sur le site Web de la Greenfield Historical Society ne peuvent pas être utilisées sans autorisation.


Le saviez-vous?

James A. Garfield, qui devint plus tard le 20e président des États-Unis, fut pasteur de l'église chrétienne Franklin Circle en 1857.

James Ford Rhodes, qui était la rare combinaison d'un homme d'affaires millionnaire et d'un historien lauréat du prix Pulitzer, est né et a grandi à Ohio City. La maison de son frère Robert est un point de repère au 2905 Franklin Boulevard.

Une plaque de la Ohio Historical Society sur Bridge Avenue marque ce que l'on pense être le lieu de naissance de John Heisman, l'entraîneur de football innovant. Cependant, certains historiens soutiennent qu'il est en fait né quelques pâtés de maisons plus à l'ouest dans la même rue.


Tiffin, Ohio

Tiffin est le chef-lieu du comté de Seneca, dans l'Ohio. Josiah Hedges a fondé la ville en 1821. Il a nommé la communauté en l'honneur de son ami Edward Tiffin, le premier gouverneur de l'Ohio. La ville s'est développée relativement rapidement, avec une population de 728 personnes en 1840. En 1846, Tiffin comptait huit églises, une fonderie de fer, deux bureaux de journaux et quatorze magasins.

Au cours des décennies suivantes, Tiffin a continué à se développer. En 1880, 7 889 personnes résidaient dans la ville, dont plus de vingt-cinq pour cent étaient des enfants d'âge scolaire. En 1890, la population de Tiffin était passée à 10 801 personnes. La principale raison de cette croissance était l'emplacement de Tiffin. Située sur les rives est et ouest de la rivière Sandusky et le long de trois voies ferrées principales, la ville est devenue un centre commercial à la fin des années 1800. En 1888, la ville comptait six journaux, quatorze églises et deux banques. De nombreux établissements manufacturiers existaient dans la communauté. La plupart des entreprises produisaient des articles ou fournissaient des services aux agriculteurs vivant dans la campagne environnante, y compris le plus grand employeur de la ville, Tiffin Agricultural Works, avec 110 employés. Tiffin abritait également la Tiffin Glass Company. Le verre Tiffin est aujourd'hui très collectionnable.

Au cours du vingtième siècle, la plupart des habitants du comté de Seneca ont continué à s'engager dans l'agriculture, les entreprises de Tiffin fournissant aux agriculteurs les services et les fournitures nécessaires. Aujourd'hui, de nombreux résidents de Tiffin trouvent un emploi dans la construction, la vente au détail et les carrières dans le domaine de la santé se classant respectivement deuxième et troisième de près. Plusieurs résidents trouvent également un emploi au Heidelberg College, situé à Tiffin. En 2000, Tiffin était le plus grand centre urbain du comté de Seneca, avec une population de 18 135 personnes.


Histoire

Les collectionneurs de traditions de l'Ohio devraient adorer connaître l'histoire de Willoughby. C'est la seule ville d'Amérique qui a appartenu, à un moment ou à un autre, à six comtés (Washington, Jefferson, Trumbull, Geauga, Cuyahoga et Lake). La ville portait deux noms avant que le nom actuel ne soit adopté Charlton et Chagrin. Familièrement, la région était parfois appelée Abbott's Mill ou Chagrin Mills.

Terminal passagers d'origine CP&E’s.

L'histoire des débuts de Willoughby est parallèle à celle de nombreuses villes du nord de l'Ohio. La région, d'abord habitée par les Amérindiens, a été explorée par des trappeurs français au milieu des années 1700. En 1787, David Abbott, diplômé de Yale, a fait un voyage à l'ouest de Rome, New York. Onze ans plus tard, Abbott a acquis 200 acres, y compris ce qui est maintenant Willoughby et a réuni un groupe de pionniers pour s'installer dans la région de la rivière Chagrin, construisant une scierie et un moulin à farine.

En 1834, un groupe local de médecins a créé le Willoughby University of Lake Erie Medical College du nom du Dr Westel Willoughby, leur ancien professeur au Fairfield Medical College de New York. La même année, le Dr John Henderson, qui a également été maître de poste pour le village de Chagrin, a officiellement changé le nom du village en Willoughby.

Centre-ville de Willoughby, 1969

Au cours de la dernière décennie du XIXe siècle, Willoughby a fondé son usine municipale d'eau et d'éclairage, a organisé un service d'incendie et a été traversée par le chemin de fer électrique Cleveland-Painesville Eastern. Le CPE a ouvert Willoughby aux résidents de Cleveland, qui ont été enchantés par la région pittoresque des rives du lac. Le CPE, qui a fonctionné jusqu'en 1927, a également apporté l'électricité aux résidents de l'avenue Euclid.

Les traditions de travail et d'intégrité inculquées à Willoughby au 19e siècle se poursuivent aujourd'hui. Les citoyens de Willoughby ont des racines solides et sont très fiers des liens avec le passé. L'inscription du centre-ville de Willoughby au registre national des lieux historiques garantit que son architecture et son histoire seront préservées dans le futur.

Comment Willoughby a obtenu son nom

Le fait de nommer des villages, des villes, des comtés et des États aux États-Unis suscite généralement une curiosité historique. Ces noms peuvent être inspirés par des personnes, des lieux géographiques, des événements historiques, des villes et des pays célèbres, des influences amérindiennes et même des entreprises, c'est-à-dire comme dans les nombreux sites nommés « Mills ».

Puisque Willoughby, Ohio est la seule ville constituée aux États-Unis avec ce titre, il est temps de remettre les pendules à l'heure sur la façon dont Willoughby a acquis ce nom. Espérons que cela mettra fin aux nombreux mythes et légendes qui ont déformé cette histoire fascinante.

À l'heure actuelle, la plupart des gens devraient savoir que Willoughby est la seule ville de l'Ohio à faire partie de six comtés, à savoir Washington, Jefferson, Trumbull, Geauga, Cuyahoga et Lake. Lorsque la réserve de l'Ouest a été arpentée en 1796-1797 par Moses Cleaveland pour la Connecticut Land Company, certains des cantons de cinq milles ont immédiatement reçu des noms tandis que d'autres ont conservé leur désignation numérique pendant des périodes variables. La première carte de la réserve, dressée par l'arpenteur Seth Pease, indiquait que ce qui allait devenir le canton de Willoughby était à l'origine étiqueté Carlton. Sur la carte suivante de 1798, Carlton a été changé en Charlton. L'origine de ce nom reste inconnue à ce jour. Ce que l'on sait, cependant, c'est que Charlton est un nom ANGLAIS, littéralement traduit par "Charles' Town". En anglais, « ton » à la fin d'un nom de ville signifie toujours ville. La rivière Chagrin sinueuse qui serpente à travers le comté de Lake a autrefois propulsé plusieurs établissements de moulin à farine et de scierie le long de son cours jusqu'au lac Érié. Ici, à Willoughby, les moulins à farine et les scieries d'origine de David Abbott ont échappé à l'emplacement précis, mais existaient quelque part le long de ce tronçon entre le centre-ville et la décharge du lac. De toute évidence, les moulins se sont avérés être le noyau attractif de la nouvelle colonie ici qui, en dix ans, s'est étendue au village en pleine croissance de Chagrin(e) comme décrit sur les cartes de l'époque.

S'il est vrai que les premiers explorateurs européens de l'Amérique du Nord, y compris la région des Grands Lacs, étaient français, il est également vrai qu'aucun Français n'attribuera jamais le nom anglais, Charlton, à l'un de leurs postes de traite. Ce mythe d'un de ces établissements à l'embouchure de la rivière Chagrin devrait être rejeté. Charlton n'était PAS le nom d'un poste de traite franco-indien sur le Chagrin. Étant donné que ces premiers commerçants et missionnaires appelaient le Chagrin la rivière biche, Elk River en français, cela aurait très bien pu être le nom d'un poste de traite, s'il y en avait jamais eu un là-bas.

Cinq ans après que l'Ohio soit devenu un État, le nom Chagrin a remplacé Charlton sur la carte de Pease de 1808. Il pourrait y avoir une explication à ce changement de nomenclature, mais jusqu'à présent, nous ne l'avons pas découverte. L'ouverture des premiers moulins à farine et à scie hydrauliques ici par David Abbott en 1798 et 1799 a fait passer le mot de cette colonie néophyte pionnière sur la rivière Chagrin, attirant d'autres colons de partout.

Officieusement, l'emplacement était parfois connu familièrement sous le nom d'Abbott's Mill ou de Chagrin Mills. Bientôt, tout le monde se référait à l'endroit comme Chagrin, (à l'origine orthographié, Chagrine) qui est resté le nom officiel du canton jusqu'en 1834 quand il est devenu Willoughby. Mais d'où le fleuve tire-t-il son nom ? Il existe de nombreuses hypothèses concernant la dénomination de la rivière Chagrin, l'un des trois anciens systèmes fluviaux du nord de l'Ohio, les autres étant la Cuyahoga et la Grand. Certes, ce n'était pas le prétendu chagrin (agacement/humiliation) de Moses Cleaveland qui a rencontré le Chagrin avant de localiser la rivière Cuyahoga ! Une autre suggestion souvent répétée est que Chagrin est une corruption d'un mot amérindien, sha-ga-rin, qui signifie censément « eau claire », bien que cela n'ait jamais été confirmé par les étudiants des peuples iroquoiens qui vivaient dans cette région avant l'arrivée. des Européens.

Ce qui semble être la dérivation la plus plausible pour Chagrin est l'anglicisation du nom d'un commerçant de fourrures français du début du XVIIIe siècle nommé François Sieur de Saquin (parfois écrit Saguine) qui est connu pour avoir construit un poste de traite à l'embouchure du Cuyahoga River et a sans aucun doute traversé la rive sud du lac Érié dans ses relations avec les Amérindiens. Saguin est-il devenu Chagrin ? La Ohio Historical Society le pense et a érigé des marqueurs commémoratifs offrant cette explication. Bien sûr, rien de tout cela ne clarifie comment Chagrin est devenu Willoughby, alors continuons l'histoire.

Au début des années 1830, deux médecins exerçant à Chagrin, le Dr John M. Henderson et le Dr George W. Card, ont commencé à chercher à fonder une faculté de médecine dans leur ville natale. Les deux médecins sont venus à Chagrin en 1813 et 1819 respectivement du comté de Herkimer, New York, où tous deux étaient diplômés du Fairfield Medical College, dont le président était le Dr Westel Willoughby, Jr.

Drs. Henderson et Card considéraient hautement leur ancien professeur et espéraient l'inciter à venir en Ohio et à diriger une nouvelle école de médecine, qu'ils prévoyaient de créer et de nommer en son honneur. Le Dr Willoughby, une personne incroyablement talentueuse et polyvalente, a gentiment remercié ses anciens étudiants pour leur offre admirable, mais a répondu qu'il avait dû refuser en raison de son âge et de la mauvaise santé de sa femme, Sarah.

Il est extrêmement important de noter que le Dr Westel Willoughby n'a jamais vu la faculté de médecine ou la ville de Willoughby qui porte son nom. En fait, le Dr Willoughby n'a jamais visité l'État de l'Ohio. La légende selon laquelle il a promis de laisser son domaine à la ville s'ils rebaptisaient Chagrin, Willoughby, est absolument, positivement fausse ! Le Dr Willoughby n'a jamais conclu d'accord avec le village de Chagrin concernant son domaine qui, à sa mort, était assez important. Son testament a clairement laissé son portrait à l'huile à sa sœur, Sarah Larned, à personne d'autre, y compris le village de Willoughby.

Le Dr Willoughby a vécu à Newport, dans le comté de Herkimer, dans l'État de New York, où il était un homme aux réalisations remarquables. Non seulement il était l'un des fondateurs du Fairfield Medical College, où il était également professeur d'obstétrique et de gynécologie, mais il en est finalement devenu le président. De plus, il a exercé les fonctions de médecin/chirurgien pendant la guerre de 1812, a participé à la fondation de la New York State Medical Society, a été juge à la Cour des plaids communs du comté de Herkimer et en 1814, a été élu au Congrès américain du district ouest de New York. Il était également un médecin très occupé à Newport, NY, où il mourut en 1844 et repose dans le cimetière de la First Baptist Church.

Avec le soutien de neuf autres citoyens de Chagrin, dont deux autres médecins qui avaient été formés par le Dr Willoughby, le Dr Hosmer Graham et le Dr Asahel Brainard, l'effort s'est poursuivi jusqu'au Statehouse de Columbus. Malgré les objections et le scepticisme de la communauté médicale de Cleveland, qui s'opposait à cette proposition, une charte fut accordée le 3 mars 1834 par la législature de l'État de l'Ohio établissant l'existence de la Willoughby University of Lake Erie, Chagrin, comté de Cuyahoga, Ohio.

Bien que le Dr Willoughby ait dû refuser gracieusement l'offre de présidence de cette nouvelle faculté de médecine, il a affirmé son intérêt et son soutien en faisant un don de 1 200 $, une bibliothèque médicale complète et un aperçu du programme de première année avec des recommandations de professeurs pour enseigner les cours. Dans sa lettre au Dr John C. Bennet, président du collège Willoughby, datée du 20 janvier 1835, le Dr Willoughby écrivait : village, qu'ils m'ont honoré en donnant mon nom à leur collège : et encore, je suis sous l'obligation renouvelée envers mes amis très estimés qu'ils devraient juger mon nom digne de désigner leur ville. Cette lettre était en réponse à une communication au Dr Willoughby datée du 31 décembre 1834, qui l'a informé de la nomination de l'université et aussi du village en son honneur. Cela semblerait fournir de nombreuses preuves que la ville de Chagrin a été rebaptisée Willoughby avant la fin de l'année en 1834.

Cependant, une question demeure pourquoi le service postal des États-Unis qui a commencé en 1813, n'a pas officiellement changé le nom de la ville en Willoughby jusqu'en 1835. Étrangement, plusieurs comptes disent que le nom « postal » de Chagrin était en fait « Chagrin River » et a été changé à Willoughby par le maître de poste, le Dr John M. Henderson. Cela s'est produit alors que le Dr Henderson, le premier médecin de Chagrin, effectuait son deuxième mandat de maître de poste entre 1830 et 1839. C'est sans doute avec une grande fierté que le Dr Henderson, le 20 avril 1835, a accroché une pancarte au-dessus du bureau de poste. porte annonçant au monde que cette communauté serait désormais officiellement connue sous le nom de Willoughby, Ohio, en l'honneur de son estimé professeur au Fairfield Medical College of Herkimer County, New York.


Histoire du village

En février 1799, James Thompson et son père Isaac Thompson sont devenus les premiers résidents permanents de Middlefleld. Middlefield était en fait le troisième changement de nom pour le territoire. Le premier fut « Burton », puis « Batavia », et enfin Middlefield en 1841, car il était à mi-chemin entre Painesville et Warren.

La State Route 608, ou « Old State Road », a été construite à la fin des années 1700 et au début des années 1800. Les colons ont dévié de la route arpentée pour éviter les ravins profonds et les zones marécageuses. Cette route a ouvert le territoire au développement.

Joseph Johnson s'est installé au nord de Middlefield sur ce qui est maintenant connu sous le nom de Johnson Corners en 1800. Au début de notre histoire, une route a été construite de Burton à travers le coin nord-ouest de Middlefield et jusqu'à Huntsburg.

En 1818, James Thompson a construit son hôtel, plus tard connu sous le nom de Century Inn et le siège actuel de la Middlefield Historical Society. Au moment de sa construction, c'était la maison la plus grande et la plus spacieuse entre Warren et Painesville sur la State Road. La première église de Middlefield, un épiscopalien, a été érigée en 1829.

Pendant la première partie du siècle, le défrichage, les fourrures, les céréales, le fromage et les sels noirs étaient les industries les plus importantes de Middlefield. Ces produits ont été emmenés à Pittsburgh pour le troc. En 1873, un chemin de fer à voie étroite est construit entre Painesville et Warren, ce qui permet d'implanter l'industrie à Middlefield. Des membres de la famille Johnson ont formé l'Ohio Pail Company en 1895. Elle a brûlé deux fois et a rouvert ses portes après le dernier incendie en 1921. L'entreprise a été vendue en 1925 et la famille a fondé la Johnson Rubber Company, fabriquant des joints en caoutchouc pour les seaux.

Middlefield Village a été constituée en 1901 avec Joe E. Johnson en tant que premier maire. Le premier conseil de village était composé de C. E. Lampson, Henry Thompson, H. L. Wright, C. L. Smith, J. J. Rose et C. P. Patchin. Le premier discours du maire Johnson disait en partie : « … les fondateurs avaient un objectif en vue. C'était pour s'améliorer et faire de Middlefield Village l'une des banlieues jolies et prospères de la magnifique ville de Cleveland.

En 1958, des hommes d'affaires locaux cherchaient des moyens de promouvoir le village et ont décidé de présenter sa toute nouvelle industrie. Le Middlefleld Swiss Cheese Festival est né des efforts combinés de la Chambre de commerce et des pompiers volontaires de Middlefield. Organisé chaque week-end de la fête des pères, le festival a grandi chaque année, avec l'un des meilleurs défilés du moment. La dernière Fête du Fromage Suisse a eu lieu du 14 au 16 juin 1991.

L'objectif du premier maire et du premier conseil a été réalisé. Middlefield Village est maintenant l'un des villages les plus prospères de sa taille dans le nord-est de l'Ohio. Grâce aux nombreuses industries situées ici, les résidents bénéficient d'une assiette fiscale élevée, d'un faible taux de chômage, de faibles taux de services publics et de taxes foncières, et de nombreux services. Selon le décompte de la circulation NOACA, 44 600 véhicules par jour traversent l'intersection du centre-ville.
Les entreprises locales sont florissantes et de plus en plus s'installent ici tout le temps, offrant aux résidents de plus en plus de commodités.

Hier

Hier est né d'une série d'articles écrits pour le Middlefield News par l'ancien membre du Conseil Rick Seyer en prévision du centenaire du village de Middlefield, qui sera célébré en 2001. Dans sa préface à la série, Seyer a écrit : Cette année, le village de Middlefield célébrera son centenaire. J'essaierai de fournir des articles pour le bulletin qui suivront l'histoire et les progrès de notre village au cours de sa première année. Tous les efforts seront faits pour être historiquement exacts. Les informations que vous pourriez avoir à partager concernant la première année du village seraient très appréciées.

C'est le samedi 1er décembre 1900 que les syndics du canton de Middlefield se sont réunis en session extraordinaire à l'hôtel de ville pour accepter une pétition signée par 45 électeurs, dont une majorité de propriétaires fonciers, pour demander le droit de vote sur la formation d'un nouveau village qui s'appellera Middlefield.

La taille du nouveau village proposé était un carré parfait avec les limites suivantes à l'est près de ce qui est aujourd'hui Lenny Dr., au nord où la limite actuelle est près du restaurant Mary Yoder, à l'ouest près de Russell Funeral Home, et au sud juste après Sajar Plastics. Dans chaque direction, il existe encore certaines des lignes de démarcation d'origine utilisées aujourd'hui. Il y avait alors environ 600 personnes vivant dans le village proposé.

Les syndics du canton ont fixé une élection au samedi 15 décembre 1900 sur la question de l'incorporation. Un avis a été publié dans le journal local, le "Middlefield Messenger". Henry Thompson, un descendant d'Isaac Thompson, le premier colon, a été nommé mandataire des requérants.

Le jour fixé, 142 électeurs se sont rendus pour voter sur la question de l'incorporation. Les résultats ont montré 80 voix pour l'incorporation et 62 contre. Puisqu'il y avait une majorité pour l'incorporation, les fiduciaires du canton ont alors rendu une ordonnance déclarant que le territoire décrit ci-dessus était un village et serait connu sous le nom de Middlefield. C'était le début des 100 ans d'histoire que nous allons célébrer cette année.

En décembre 1900, les électeurs de Middlefield ont voté pour former une nouvelle subdivision politique connue sous le nom de village de Middiefield. L'élection du premier maire et du premier conseil a eu lieu le 1er avril 1901 - J0E E. J0HNSON, qui était à l'époque président de la Ohio Pail Company, précurseur de l'actuelle Johnson Rubber Company, a été élu premier maire. Johnson vivait sur Lake Avenue dans la maison centenaire de la seule ferme du village, actuellement détenue par Jonathan J. Miller, située au sud de Grove Street, de l'autre côté de la route. Cette maison a également été la première maison de Middlefield à recevoir de l'électricité câblée à l'époque où Johnson y vivait.

Les membres élus du Conseil étaient C.E. LAMPSON, HENRY THOMPSON, H.L. WRIGHT. C.L SMITH, J.J. ROSE et C.P. PATCHIN. Ces élus ont jeté les bases des 100 ans de progrès dont nous bénéficions aujourd'hui. Les premières réunions du conseil ont eu lieu à l'hôtel de ville, dans le bâtiment maintenant situé à l'est de Western Reserve Farm Co-op sur Rt. 87.

Ce qui suit est une transcription du premier message « L'état du village », donné lors de la première réunion du conseil nouvellement élu.

« Messieurs du Conseil : Il est de coutume depuis longtemps, et est considéré par certains comme une nécessité absolue, que le maire, lors de la première réunion en avril de chaque année, prononce une allocution ou présente un message annuel au conseil. Comme il s'agit de la première réunion ordinaire du village nouvellement constitué de Middlefield, j'ai le grand plaisir de féliciter les membres de cet honneur pour leur élection au premier conseil du village de Middlefield. Et bien devrait-il être considéré comme un honneur, et en même temps, vous ne devriez pas oublier ses responsabilités, car dans vos délibérations de première année, vous plantez sûrement l'embryon, qui à l'avenir peut mûrir et provoquer un désastre ou un succès. En d'autres termes, vous faites la fondation. Vous formez des précédents pour vos successeurs pour les années à venir.

En reprenant ce mouvement, les fondateurs n'avaient qu'un but en vue. C'était pour s'améliorer et faire de Middlefield Village l'une des banlieues jolies et prospères de la magnifique ville de Cleveland. Mais maintenant, alors que nos buts et objectifs sont certainement superbes, nous ne devons pas nous égarer et croire que parce que nous sommes incorporés, nous pouvons avoir toutes les bénédictions et le confort des villes et villages plus grands et plus peuplés. Vous, en tant que conseillers, devez bien garder le trésor de notre village et essayer de maintenir un taux d'imposition modéré. L'incorporation ne signifie pas nécessairement des dépenses extravagantes. Nous devons tous travailler ensemble pour le plus grand bien au plus grand nombre. Vous êtes actuellement confronté à un trésor vide et vous ne recevrez que peu ou pas d'argent des impôts avant l'année prochaine mais heureusement la loi prévoit des cas de cette nature et j'espère que vous profiterez de cette loi pour prévoir les fonds nécessaires pour poursuivre l'entreprise de la société jusqu'à ce moment-là.

Je suis d'avis que la meilleure voie à suivre serait de réduire les dépenses dans chaque département et d'apporter les améliorations pour 1901 que la nécessité l'exige. Mon conseil serait d'y aller doucement, mais d'y être sûr. Ce que nous voulons que vous construisiez, c'est une fondation pour le village le plus beau et le plus prospère du nord-est de l'Ohio.

Parmi vos premières fonctions, vous devrez passer des ordonnances, fournir des cautions aux agents municipaux et également prescrire des règles pour la conduite des affaires.

J'espère qu'en tant que président, vous pourrez à tout moment me supporter dans mes erreurs, car mon seul objectif sera de gouverner avec sagesse et impartialité.

These words spoken 100 years ago provided the foundation that Village Council today still strives to build on.

In 1901, Council Deals With Mud, Stagnant Water and No Money

In the previous two segments of this history, we learned about the formation of the Village of Middlefield and the election of its’ first mayor and council. The village that formed over 100 years ago bears little resemblance to the village we live in today. The residents of 1901 traveled the village on dirt streets. East Elm, West High, North State and South Main, as they were known then, were nothing but muddy quagmires every time it rained. In 1901, everyone traveled about in a horse and buggy or wagon. The first automobile did not appear in town until somewhat later and I believe it was owned by someone in the Johnson family. Yankee and Amish alike all used the same mode of transportation. The buggy styles may have been different but everyone used a horse.

The early months of the first council were concerned with surveying for sidewalks so residents would not have to walk in the mud streets. Since there were no storm sewers to drain away rainwater, the first council sent many letters to residents urging them to drain stagnant water from the road right-of-way. There were also many letters sent to residents warning them that the draining of their septic systems into the ditches and creeks in the village would not be allowed to continue. There was no village water or sewer system like today. These would not come for another 50 years.

The first council had to find a meeting place to hold council meetings. Early records show that two rooms on the second floor in the rear of the Lampson and Usinger building were rented for council chambers. This building is believed to have been the former K of P building located where the Middlefield Banking parking lot is now. A bill was presented for the cost of furnishings for the new council chambers for the following items:
1 Gasoline lamp
1 Hand lamp
9 Chairs
6 Chairs
2 Window screens
1 Large table
5.75
0.35
18.75
5.00
0.60
10.00
Le total $40.45
The records also show that for the first year the village did not receive any tax money to operate on. Even then taxes were collected one year behind. It wasn’t until 1902 that taxes could be collected for 1901. Since there were no banks in town, (Middlefield Banking did not begin operations until September 1901) village council on May 20,1901 borrowed the sum of $300 from resident Frank P. Work to be repaid by March 1, 1902 at the rate of 6% interest. This money was placed into the village treasury to be used for its day-to-day operations.These were just a few of the issues and problems faced by Middlefield’s first village officials. In the next issue, we will learn about some of the first ordinances that were passed and about the development of the telephone and electric systems.In a personal note, it was with a sincere twinge of sadness that I recently witnessed the last member of the Johnson family moving from Middlefield. Joe and Kay Johnson moved to their new condominium In Aurora. The Johnson family had resided in Middlefield for over 200 years, and were undoubtedly the single most influential family responsible for the growth and progress of our community during the past 100 years. We wish them well- R.S.

Historical Mural Completed

Much interest has been shown in the recently completed mural on the northeast corner of the intersection of state routes 87 and 608. This project was a final piece in the downtown intersection beautification program begun during my previous administration as mayor in 1983. The mural was designed and painted by the graduated Cardinal Middle School 8th grade Art Class under the direction of Art teacher Christie King. Three middle school students, Brandon Templeton and Jeremy Bratnick, along with Rachael DeMay, were instrumental in organizing and designing the mural project. The mural is actually a composite of 5 photos taken between 1900-1915. These photos were used to create the mural of what downtown Middlefield looked like during these years. This is a composite drawing of the mural as put together by Brandon Templeton. It was copied to a transparency and then projected onto the wall. The middle school art students traced the outlines on the wall and then painted it in.

This picture shows an extended view of the same area. The creamery is the building on the far left along the street. The next building coming up the street is a tavern and is the same building that today houses the Town Tavern. The building with the big opening in front is the car barn for the interurban car in the previous picture. The Baltimore & Ohio railroad tracks are next and the building on the corner is the H. B. Castow Drug and Stationary store. Note the mud streets.


Ohio Law - Free Websites & Sources: Legislative History

Legislative history means the documents generated when the bill was going through the legislative process. These documents can give insight into legislative intent. Elles sont persuasif as to legislative intent, but not binding on a court.

When to Make a Legislative Intent Argument

First, look to the language of the statute itself. If the statute is ambigous, the court, in determining the intention of the legislature, may consider legislative history, the objective sought to be obtained, circumstances under which the statute was enacted and other factors as listed in Ohio Revised Code 1.49. For further discussion, see Kathleen M. Trafford, The Importance of Legislative History in Supreme Court Decisions, 27 Ohio Lawyer Sept. 2013, at 27 (via HeinOnline). This article provides examples of cases where Ohio courts found legislative history persuasive.

How to find Ohio Legislative History:

In a nutshell, the steps are:

1. If starting with an Ohio Revised Code section, you will need to identify the piece of legislation you are interested in. Was it the Act creating that code section, or one of the Acts that later amended the code section? Use an annotated code to find the acts which created or modified the Ohio Revised Code Section you are interested in. (The free version of the Ohio Revised Code on the Internet contains some history of enacting and modifyng legislation, but not all.) Underneath the text of the code section, there is a history or credits section listing this information. It looks like this:

RS § 7424 S&S 516 73 v 40, § 26 GC § 2183 103 v 65 Bureau of Code Revision, 10-1-53 125 v 887 (Eff 7-1-54) 134 v H 494 (Eff 7-12-72) 138 v H 654. Eff 4-9-82.

(The above is the history section from the 2012 Page's Ohio Revised Code for Ohio Revised Code Section 5145.15)


2. Find legislative history documents corresponding to the Act (Session Law) you are interested in. The easiest legislative history documents to find are the text of the act, different versions of the bill as it went through the legislative process and Legislative Service Commission Analysis. For Acts 1997 and later, the Ohio General Assembly's webpage has legislative history documents accessible from the page for each bill. If the Act was passed 1989 or later, a great place to start is Hannah Capitol Connection, a database accessible in the University of Akron Law Library and remotely to faculty, students and staff.


Southeast Ohio History Center

Admission to the Southeast Ohio History Center $5/adult, $3/senior or student, and free for children 12 and younger.

  • Open: Wednesday – Saturday from 12:30 – 3:30pm
  • Location: (Map It) 24 W. State St. in Athens, Ohio
  • Phone: 740-592-2280
  • Web: www.athenshistory.org/

The Southeast Ohio History Center showcases the history of Athens County. The collection features permanent and changing exhibits that explore the region’s history. Genealogists are available to assist visitors with researching family history. In addition, there are lectures and special events planned throughout the year.

OHIO TRAVEL & TOURISM GUIDE TO OHIO TOURIST ATTRACTIONS & DESTINATIONS

Clause de non-responsabilité: As a precaution, please call ahead to the venues you plan to visit to ensure that the hours, admittance and other information in this Web site have not changed or were not reported or recorded in error.

Tous les droits sont réservés. No part of this Web site may be reproduced in any form or by any electronic or mechanical means, including information storage and retrieval systems, without the written permission from Frank Rocco Satullo, owner of OhioTraveler.com.

Please note that we are not the official web site for the State of Ohio Division of Travel and Tourism, Ohio Department of Natural Resources, Ohio Historical Society or any other Ohio state operated or non profit organization.

Content for OhioTraveler’s monthly editions comes from four sources: Freelance, staff, press releases and advertorials. Content includes articles, videos and advertisements.


Ohio State History

First explored for France by Robert Cavelier, Sieur de la Salle, in 1669, the Ohio region became British property after the French and Indian Wars. Ohio was acquired by the U.S. after the Revolutionary War in 1783. In 1788, the first permanent settlement was established at Marietta, capital of the Northwest Territory.

The 1790s saw severe fighting with the Indians in Ohio a major battle was won by Maj. Gen. Anthony Wayne at Fallen Timbers in 1794. In the War of 1812, Commodore Oliver H. Perry defeated the British in the Battle of Lake Erie on Sept. 10, 1813.

Ohio is one of the nation's industrial leaders, ranking third in manufacturing employment nationwide. Important manufacturing centers are located in or near Ohio's major cities. Akron is known for rubber Canton for roller bearings Cincinnati for jet engines and machine tools Cleveland for auto assembly, auto parts, and steel Dayton for office machines, refrigeration, and heating and auto equipment Youngstown and Steubenville for steel and Toledo for glass and auto parts.

The state's fertile soil produces soybeans, corn, oats, greenhouse and nursery products, wheat, hay, and fruit, including apples, peaches, strawberries, and grapes. More than half of Ohio's farm receipts come from dairy farming and sheep and hog raising. Ohio ranks fourth among the states in lime production and also ranks high in sand and gravel and crushed stone production.

Tourism is a valuable revenue producer, bringing in $36 billion in 2009. Attractions include the Rock and Roll Hall of Fame, Indian burial grounds at Mound City Group National Monument, Perry's Victory International Peace Memorial, the Pro Football Hall of Fame at Canton, and the homes of presidents Grant, Taft, Hayes, Harding, and Garfield.


Voir la vidéo: Le Roi Lion - Lhistoire de la vie I Disney (Juin 2022).