L'histoire

Tourisme d'Algérie - Histoire

Tourisme d'Algérie - Histoire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.


Algérie

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Algérie, grand pays à prédominance musulmane d'Afrique du Nord. De la côte méditerranéenne, le long de laquelle vit la plupart de ses habitants, l'Algérie s'étend vers le sud jusqu'au cœur du Sahara, un désert menaçant où les températures de surface les plus chaudes de la Terre ont été enregistrées et qui constitue plus des quatre cinquièmes de la superficie du pays. Le Sahara et son climat extrême dominent le pays. La romancière algérienne contemporaine Assia Djebar a mis en lumière les environs, qualifiant son pays de «rêve de sable».

L'histoire, la langue, les coutumes et l'héritage islamique font de l'Algérie une partie intégrante du Maghreb et du monde arabe dans son ensemble, mais le pays compte également une importante population amazighe (berbère), liée à cette tradition culturelle. Autrefois le grenier de l'Empire romain, le territoire comprenant aujourd'hui l'Algérie a été gouverné par diverses dynasties arabo-amazighes du VIIIe au XVIe siècle, lorsqu'il est devenu une partie de l'Empire ottoman. Le déclin des Ottomans a été suivi d'une brève période d'indépendance qui a pris fin lorsque la France a lancé une guerre de conquête en 1830.

En 1847, les Français avaient largement réprimé la résistance algérienne à l'invasion et l'année suivante ont fait de l'Algérie un département de France. Les colons français ont modernisé l'économie agricole et commerciale de l'Algérie, mais ont vécu à l'écart de la majorité algérienne, bénéficiant de privilèges sociaux et économiques étendus à quelques non-européens. Le ressentiment ethnique, alimenté par la politique révolutionnaire introduite par les Algériens qui avaient vécu et étudié en France, a conduit à un mouvement nationaliste généralisé au milieu du 20e siècle. Une guerre d'indépendance s'ensuivit (1954-1962) qui était si féroce que le révolutionnaire Frantz Fanon a noté,

Terreur, contre-terreur, violence, contre-violence : c'est ce qu'enregistrent avec amertume les observateurs lorsqu'ils décrivent le cercle de la haine, si tenace et si évidente en Algérie.

Les négociations ont mis fin au conflit et ont conduit à l'indépendance algérienne, et la plupart des Européens ont quitté le pays. Bien que l'influence de la langue et de la culture françaises en Algérie soit restée forte, depuis l'indépendance, le pays a constamment cherché à retrouver son héritage arabe et islamique. Dans le même temps, le développement du pétrole et du gaz naturel et d'autres gisements miniers à l'intérieur de l'Algérie a apporté de nouvelles richesses au pays et a entraîné une modeste augmentation du niveau de vie. Au début du 21e siècle, l'économie algérienne était parmi les plus importantes d'Afrique.

La capitale est Alger, une métropole balnéaire animée et surpeuplée dont le cœur historique, ou médina, est entouré de hauts gratte-ciel et d'immeubles d'appartements. La deuxième ville d'Algérie est Oran, un port sur la mer Méditerranée près de la frontière avec le Maroc. Moins agitée qu'Alger, Oran est devenue un important centre de musique, d'art et d'éducation.

L'Algérie est limitée à l'est par la Tunisie et la Libye au sud par le Niger, le Mali et la Mauritanie à l'ouest par le Maroc et le Sahara occidental (qui a été pratiquement incorporé par le premier) et au nord par la mer Méditerranée. C'est un vaste pays, le plus grand d'Afrique et le 10e au monde, qui peut être divisé en deux régions géographiques distinctes. Le plus septentrional, généralement connu sous le nom de Tell, est soumis aux influences modératrices de la Méditerranée et se compose en grande partie des montagnes de l'Atlas, qui séparent les plaines côtières de la deuxième région au sud. Cette région méridionale, presque entièrement désertique, forme la majorité du territoire du pays et est située dans la partie ouest du Sahara, qui s'étend à travers l'Afrique du Nord.


1. Alger

Source : flickr Alger, Algérie

Alger est la capitale de l'Algérie et compte environ 3 500 000 habitants. La ville a été fondée par les Ottomans et regorge d'histoire et d'une belle architecture. L'ancienne Casbah est un labyrinthe urbain sinueux, avec des rues qui traversent la vieille ville comme des ruisseaux. Le Dar Hassan Pacha, qui était autrefois le manoir le plus mort de la ville, mérite également d'être exploré. L'intérieur de la maison est en rénovation depuis 2005 et est malheureusement fermé au public. La ville d'Alger offre aux visiteurs de l'ouest un contraste saisissant et magnifique et un aperçu fascinant du passé, du présent et de l'avenir de l'Algérie.


Urbanisme, architecture et usage de l'espace

La population algérienne est répartie à parts égales entre les milieux urbain et rural. Le centre des vieilles villes est le casbah (arabe pour forteresse), un marché de ruelles serpentines et d'arcs complexes où une variété d'artisanat traditionnel est vendu, des tapis aux paniers en passant par la poterie. En dehors de ce vestige relativement inchangé de l'ancien mode de vie, les villes algériennes sont un mélange d'influence occidentale et de tradition arabe.

La plus grande ville est la capitale, Alger, au nord, sur la côte méditerranéenne. C'est la plus ancienne ville du pays, datant de près de trois mille ans, à l'époque phénicienne. Elle a servi de capitale coloniale sous les Turcs et les Français. Dans la casbah, l'ancienne partie islamique de la ville, de nombreux bâtiments sont délabrés, mais les rues étroites sont animées, avec des enfants qui jouent, des marchands qui vendent et des gens qui marchent et font du shopping. La casbah est entourée de bâtiments plus récents de style européen. La ville contient un mélange de gratte-ciel modernes et d'architecture traditionnelle turque et islamique. Le port d'Alger est le plus grand du pays et est un centre industriel.

Oran, à l'ouest d'Alger, est la deuxième plus grande ville. Il a été construit par les Arabes en 903, mais a été dominé par les Espagnols pendant deux siècles, puis par les Français. Elle montre ainsi plus d'influence européenne que toute autre ville d'Algérie, abritant un grand nombre de cathédrales et d'architecture coloniale française.

D'autres centres urbains incluent Constantine et Annaba. Toutes les villes d'Algérie ont été durement touchées par la surpopulation et les problèmes qui l'accompagnent de pénurie de logements et de chômage.

Alors que la majeure partie du désert algérien est inhabitée, il y a quelques villages, dont beaucoup sont entourés de murs de pierre. Reflétant les mêmes valeurs d'intimité et d'isolation, les maisons traditionnelles sont également murées. Les pièces forment un cercle autour d'un patio ou d'une cour fermée. La plupart des architectures, des gratte-ciel modernes aux cabanes en papier goudronné, utilisent ce même modèle. Les matériaux de construction traditionnels sont la pierre ou la brique blanchie à la chaux, et dans les maisons plus anciennes, les plafonds et les parties supérieures des murs sont décorés de mosaïques carrelées.

Les nomades du désert et des hauts plateaux vivent dans des tentes tissées de poils de chèvre, de laine et d'herbe. Dans les montagnes de Kabylie, les villageois construisent leurs maisons d'une pièce en terre battue et en herbe ou en pierres empilées, et divisent la pièce en deux parties, une pour les animaux et une pour la famille.


Toutes les données pour l'Algérie en détail

AnnéeNombre de touristesReçus% du PNBRevenu par touriste
20192,37 m140,00 millions de dollars0.082 %59 $
20182,66 mètres196,50 millions $0.11 %74 $
20172,45 mètres171,00 millions de dollars0.10 %70 $
20162,04 mètres246,00 millions de dollars0.15 %121 $
20151,71 m347,00 millions $0.21 %203 $
20142,30 m316,00 millions $0.15 %137 $
20132,73 m326,00 millions $0.16 %119 $
20122,63 m295,00 millions $0.14 %112 $
20112,40 mètres300,00 millions de dollars0.15 %125 $
20102,07 m324,00 millions $0.20 %157 $
20091,91 m361,00 millions de dollars0.26 %189 $
20081,77 m473,00 millions $0.28 %267 $
20071,74 m334,00 millions $0.25 %192 $
20061,64 m393,00 millions $0.34 %240 $
20051,44 m477,00 millions $0.46 %331 $
20041,23 m178,00 millions de dollars0.21 %144 $
20031,17 m112,00 millions $0.17 %96 $
2002988,000111,00 millions de dollars0.20 %112 $
2001901,000100,00 millions de dollars0.18 %111 $
2000866,000102,00 millions $0.19 %118 $
1999749,00080,00 millions de dollars0.16 %107 $
1998678,00074,00 millions de dollars0.15 %109 $
1997635,00028,00 millions $0.058 %44 $
1996605,00045,00 millions $0.096 %74 $
1995520,00032,00 millions $0.077 %62 $

Toutes les données correspondent aux informations de l'Organisation mondiale du tourisme.

Tourisme en SuèdeVoyageurs internationaux et revenus du secteur du tourisme de 1995 à 2019 en Suède, y compris la comparaison avec d'autres pays d'Europe du Nord

À propos de l'Algérie, faits en bref et aperçu

Algérie est l'un des pays touristiques les plus populaires du Nord Afrique, et est le deuxième plus grand pays d'Afrique. Bordant le Maroc, le Mali, la Libye, la Tunisie, le Niger, la mer Méditerranée et le Sahara occidental, l'Algérie abrite un paysage diversifié et une population d'environ trente-cinq millions d'habitants. Alger est la capitale de l'Algérie et même si son économie repose sur une variété de secteurs, l'agriculture joue toujours un rôle essentiel dans l'approvisionnement du pays et pour l'exportation. Des produits tels que le coton, le tabac, l'huile d'olive, les céréales, les figues, le liège, l'orge, le blé, les légumes et les agrumes sont cultivés dans le pays. Au cours des dernières années, l'industrie du tourisme a commencé à croître et à se développer, amenant des visiteurs internationaux en Algérie avec des opportunités d'explorer sa beauté et sa diversité.

Arrivée en Algérie et Transport

Voyager en Algérie peut se faire en avion, car il y a cinquante-deux aéroports et un certain nombre de petites pistes d'atterrissage éparpillées dans tout le pays. Il existe des aéroports internationaux dans les grandes villes et les touristes peuvent voyager entre les villes en Algérie, mais les réservations sont essentielles car les vols intérieurs sont populaires et trouver des sièges de dernière minute peut être difficile. Des taxis et des bus sont disponibles, et voyager par chemin de fer est une autre option. Avec près de quatre mille kilomètres de voies ferrées, la plupart des destinations en Algérie sont accessibles et la ligne Souk Ahras-Ghrdimaou relie l'Algérie au Maroc et à la Tunisie. Les ferries et les voyages en bateau sont une option intéressante pour les touristes, les grands ports étant situés à Jijel, Oran, Annaba, Skikdam Arzew, Alger, Mostaganem et Bejaia. Les déplacements par la route sont possibles avec plus de soixante et onze mille kilomètres de routes pavées, mais la majorité des routes restent non pavées. Les principales autoroutes, telles que la route transsaharienne et deux routes faisant partie de la route transafricaine, sont disponibles et le pays travaille actuellement à la construction d'une nouvelle autoroute.

Aventures en plein air

Il existe de nombreuses activités de plein air pour les visiteurs, qu'ils préfèrent se détendre ou explorer le pays. De nombreux hôtels et destinations proposent des activités sportives comme le tennis, la natation et le golf, avec une variété de terrains de golf disponibles pour les passionnés de sport. Randonnée à travers l'Algérie est une activité très populaire, et de nombreux voyagistes en Algérie proposent aux visiteurs de magnifiques aventures en plein air. S'attaquer aux montagnes du Hoggar, découvrir les mystères du désert du Sahara, tester ses capacités contre le Jabal Tahat à 2908 mètres, ou devenir membre temporaire des Touaregs et de leur caravane de chameaux, sont autant de façons différentes de profiter du trekking en Algérie. Les couchers de soleil sont à couper le souffle sur les plateaux et les opportunités photographiques attendent à chaque coin de rue.

Merveilles naturelles

En ce qui concerne la nature et la faune de l'Algérie, le pays est d'une beauté illimitée. Le site du patrimoine mondial de la chaîne de montagnes du Tassili n'Ajjer n'est rien de moins que spectaculaire et la vallée calcaire du M'Zab est une attraction populaire. Les réserves naturelles et les parcs nationaux, tels que le parc national de Gouraya, le parc national de Belezma, le parc national du Tassili et la réserve naturelle de Mergueb, conservent et protègent la faune et la magnifique faune aviaire d'Algérie. Les visiteurs auront l'occasion de voir des animaux étonnants tels que le léopard, la mangouste des marais, le fennec, le guépard, le renard roux et les panthères, pour n'en nommer que quelques-uns. Les amateurs d'observation des oiseaux trouvent que l'Algérie est un trésor d'oiseaux, avec de nombreux oiseaux exotiques, y compris des oiseaux migrateurs, faisant de l'Algérie leur foyer.

Attractions

L'Algérie possède un certain nombre de sites du patrimoine mondial de l'UNESCO, notamment la première capitale de l'empire Hammadide, la citadelle à couper le souffle de la Casbah d'Alger, la ville de Tipasa et les ruines romaines de Timgad et Djemila. Son histoire, sa culture et ses traditions sont très importantes pour le peuple algérien, et des établissements tels que le Musée ethnographique et d'art local du Bardo et le Musée national des beaux-arts reflètent le patrimoine de l'Algérie. Des structures telles que la forteresse de Masourah et la Grande Mosquée sont de superbes exemples d'architecture et permettent aux visiteurs un aperçu du passé. Des attractions spectaculaires aux merveilles naturelles à couper le souffle, l'Algérie a quelque chose pour tout le monde et c'est un pays qui doit être exploré.

Nous vous encourageons à faire un usage intensif des guides de voyage disponibles sur Algeria.com. Ceux-ci vous donneront un aperçu fantastique des aspects culturels du pays, des principales attractions, des options de voyage et plus encore. Une fois que vous avez décidé quelles parties de ce pays fascinant vous souhaitez visiter, réservez vos hôtels, vols et location de voiture en utilisant notre fantastique service de tarifs comparatifs.

Bonne aventure algérienne !

Page associée

Conseils de santé

Voyager en Algérie peut être une expérience agréable et passionnante, et vous passerez probablement un merveilleux moment à explorer ce pays fascinant. Nous vous avons fourni quelques conseils de santé que vous voudrez peut-être prendre en considération afin de vous assurer que la maladie et les problèmes de santé ne gâchent pas vos vacances. Nous vous suggérons de consulter votre professionnel de la santé local pour un examen .

Djemila

L'Algérie est connue pour avoir certains des meilleurs sites archéologiques et ruines romaines d'Afrique du Nord. Beaucoup de ces sites ont été reconnus par l'UNESCO, comme sites du patrimoine mondial, et en 1982, cet honneur a été décerné à Djemila. Djemila n'est pas seulement l'un des meilleurs sites historiques d'Algérie, mais aussi d'Afrique du Nord, car ses ruines magnifiquement préservées sont des monuments à couper le souffle de l'architecture romaine. .


TOURISME ALGERIE HTEL ALGÉRIEN VOL FERRY LOCATION DE VOITURE MUSÉE DEMANDE DE VISA TOURISTIQUE VACANCES ALGÉRIE 2021

Tourism Algeria est dédié au Tourisme en Algérie. Visiter l'Algérie pour la première fois est impressionnant, dit positivement mais constitue un défi en ce qui concerne les informations pratiques liées aux hôtels, aux vols, aux ferries et à la location de voitures en Algérie.

Tourisme Algérie donne accès aux informations les plus pertinentes afin de profiter d'un voyage agréable et sûr et agréable en Algérie.

L'industrie algérienne du tourisme et du voyage, même en 2021, continue de se développer malgré ou à cause de l'énorme industrie pétrolière et gazière du pays, cependant, le gouvernement cherche maintenant à développer l'industrie du voyage et du tourisme du pays, avec un accent particulier sur tourisme culturel.

Depuis 2005, Alger a réformé sa législation pour faciliter les investissements étrangers et locaux dans l'industrie du tourisme, des premiers résultats ont été générés sur l'implantation d'hôtels 5 étoiles et de 16 compagnies aériennes internationales desservant plus de 28 aéroports en Algérie.

Le tourisme en Algérie est sur le point de faire ses premiers pas et le tourisme algérien est actuellement destiné en priorité aux hommes d'affaires, le développement des infrastructures touristiques commence cependant à se faire sentir.

Depuis 2005, Alger a réformé sa législation pour faciliter les investissements étrangers et locaux dans l'industrie du tourisme, les premiers résultats ont été générés sur la création d'hôtels 5 étoiles et de 16 compagnies aériennes internationales desservant plus de 28 aéroports en Algérie L'Algérie, premier pays d'Afrique en raison de sa superficie et possède d'immenses réserves stratégiques de ressources naturelles dont dépend même une partie de l'Occident, ce qui d'un point de vue financier n'est rentable que pour l'Algérie.a.

La majorité des compagnies aériennes desservent désormais l'Algérie, ainsi que les ferries. L'industrie hôtelière en Algérie comprend soit des hôtels de luxe, soit des chambres d'hôtel modestes. En revanche, la location de voitures avec ou sans chauffeur s'est bien développée en Algérie, principalement grâce au secteur privé.

Le parc hôtelier national est composé de 1 368 établissements représentant 119 155 lits, 80 établissements hôteliers ont été mis en service courant 2018, soit 6 900 nouveaux lits créant ainsi plus de 1 100 emplois.

La restauration en Algérie a fait d'énormes progrès au cours de la dernière décennie, tant au niveau de la qualité des services et des repas que de la propreté. Le tourisme local devient très exigeant, toujours comparé à ce qu'il peut obtenir pour le même prix à l'étranger.

L'Algérie n'a jamais promu le tourisme de masse à bas prix comme le font ses voisins, dont la dépendance à cette source volatile de revenus a eu les conséquences que l'on connaît.


QU'EST-CE QUI REND LE TOURISME ALGÉRIEN SI FASCINANT ?

L'Algérie est un pays méconnu et fascinant, les anciens gouvernements avaient opté pour une négligence, pour ne pas dire arrogance longtemps avec un manque de savoir-faire et d'expertise envers l'industrie touristique algérienne.

Le potentiel touristique de l'Algérie est bien supérieur à ses ressources naturelles et il est sous-estimé :

  • 1200 kilomètres de zone côtière.
  • Montagnes à la nature préservée offrant la possibilité de skier en hiver à certains endroits.
  • Le Sahara, le plus grand désert du monde, dont la plupart se situe en Algérie, (voir sous hôtels celui situé à El Oued).
  • Vestiges de l'époque romaine dont l'Algérie était le grenier de l'empire romain.
  • Musées d'art hors normes (beaux-arts entre autres).


QUELS SONT LES SERVICES OFFERTS PAR LE TOURISME ALGÉRIEN ?

L'Algérie offre un grand nombre d'opportunités diverses pour le touriste (national et étranger), avec la possibilité de se baigner dans la mer méditerranée le matin, de skier dans les stations de ski algériennes au nord, et de boire un thé à la menthe dans le sud algérien. Sahara dans l'après-midi.

Les services touristiques algériens fournissent les produits touristiques suivants :


Indice

Géographie

Près de quatre fois la taille du Texas et le plus grand pays du continent, l'Algérie est bordée à l'ouest par le Maroc et le Sahara occidental et à l'est par la Tunisie et la Libye. La mer Méditerranée est au nord et au sud se trouvent la Mauritanie, le Mali et le Niger. La région saharienne, qui représente 85 % du pays, est presque totalement inhabitée. Le point culminant est le mont Tahat dans le Sahara, qui culmine à 9 850 pieds (3 000 m).

Gouvernement
Histoire

Des fouilles en Algérie ont indiqué que l'homo erectus il y a résidé entre 500 000 et 700 000 ans. Des commerçants phéniciens s'installèrent sur la côte méditerranéenne au 1er millénaire avant notre ère. En tant qu'ancienne Numidie, l'Algérie devint une colonie romaine, faisant partie de ce qu'on appela Mauretania Caesariensis, à la fin des guerres puniques (145 av. Conquise par les Vandales vers 440 après J.-C., elle tomba d'un état de civilisation élevé à une quasi-barbarie, dont elle se remit en partie après une invasion par les Arabes vers 650. Chrétienne à l'époque romaine, les indigènes berbères se sont alors convertis à l'islam. Tombant sous le contrôle de l'Empire ottoman en 1536, Alger a servi pendant trois siècles comme quartier général des pirates barbaresques. Ostensiblement pour débarrasser la région des pirates, les Français occupèrent l'Algérie en 1830 et en firent une partie de la France en 1848.

Les mouvements d'indépendance algérienne ont conduit aux soulèvements de 1954-1955, qui se sont transformés en guerre à grande échelle. En 1962, le président français Charles de Gaulle entame les négociations de paix et le 5 juillet 1962, l'Algérie est proclamée indépendante. En octobre 1963, Ahmed Ben Bella est élu président et le pays devient socialiste. Il a commencé à nationaliser les avoirs étrangers et a suscité l'opposition. Il a été renversé lors d'un coup d'État militaire le 19 juin 1965 par le colonel Houari Boumdienne, qui a suspendu la constitution et cherché à rétablir la stabilité économique. Après sa mort, Boumdienne a été remplacé par le colonel Chadli Bendjedid en 1978. Les Berbères se sont révoltés en 1980 lorsque l'arabe est devenu la seule langue officielle du pays. L'Algérie est entrée dans une récession majeure après la chute des prix mondiaux du pétrole dans les années 1980.

Premières élections législatives

Le Front islamique du salut fondamentaliste (Front islamique du salut FIS) a remporté le plus grand nombre de voix lors des premières élections législatives du pays en décembre 1991. Pour contrecarrer les résultats électoraux, l'armée a annulé les élections générales, ce qui a plongé le pays dans un guerre civile sanglante. On estime que 100 000 personnes ont été massacrées par des terroristes islamiques depuis le début de la guerre en janvier 1992. La guerre civile non déclarée s'est intensifiée dans sa brutalité et son insensé en 1997-1998. Les extrémistes islamiques, qui avaient à l'origine concentré leurs attaques sur les responsables gouvernementaux, puis se sont tournés vers les intellectuels et les journalistes, ont complètement abandonné leurs motivations politiques et ont ciblé des villageois sans défense. Les massacres de masse étaient aussi sauvages qu'aléatoires, et le gouvernement était manifestement inefficace pour endiguer la violence.

L'accession d'Abdel-Aziz Bouteflika à la présidence en avril 1999 devait initialement apporter la paix et une certaine amélioration économique à ce pays désespéré et déchiré par la guerre. Bouteflika, cependant, reste enfermé dans des luttes de pouvoir avec les militaires, dont le soutien est crucial. Malgré l'apparence de la démocratie, l'Algérie reste par essence une dictature militaire. En 2001, la violence des militants islamistes a de nouveau augmenté et la minorité berbère, longtemps mécontente, s'est engagée dans plusieurs manifestations à grande échelle.

Tentatives de réforme

Lors des élections présidentielles d'avril 2004, saluées par les observateurs internationaux pour leur équité, le président sortant Bouteflika a remporté 85 % des voix. Bouteflika a déclaré que son second mandat serait consacré à la résolution de la crise vieille de trois ans dans la région berbère de Kabylie, libérant les femmes des codes familiaux restrictifs et réalisant une « vraie réconciliation nationale ». causé par la guerre civile. La situation économique désastreuse du pays s'est légèrement améliorée, mais l'Algérie fait toujours face à un taux de chômage élevé.

En octobre 2005, les Algériens ont approuvé un référendum controversé parrainé par Bouteflika, la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, qui accorde l'amnistie à tous les islamistes et responsables militaires impliqués dans la guerre civile sanglante du pays. Il y a un doute considérable quant à savoir si la réconciliation est possible sans tenir personne pour responsable, et le plan du président a été qualifié d'amnésie plutôt que d'amnistie.

Les efforts de réconciliation sont contrecarrés par des actes de terreur

En avril 2007, environ 35 personnes ont été tuées et des centaines blessées lorsque des kamikazes ont attaqué un bâtiment gouvernemental à Alger et un poste de police à la périphérie de la capitale. Al-Qaida au Maghreb islamique a revendiqué l'attentat. Le groupe terroriste a de nouveau frappé en décembre, tuant jusqu'à 60 personnes dans deux attentats-suicides près des bureaux de l'ONU et des bâtiments du gouvernement dans la capitale algérienne. Les bombardements se produisent à quelques minutes d'intervalle. Il s'agit de la pire attaque en Algérie depuis plus de 10 ans.

En juin 2008, le président Bouteflika a remplacé le Premier ministre Abdelaziz Belkhadem par Ahmed Ouyahia, qui avait été deux fois Premier ministre.

Au moins 43 personnes ont été tuées en août 2008, lorsqu'un kamikaze a conduit une voiture chargée d'explosifs dans une école de police à Issers, une ville du nord de l'Algérie. Le lendemain, deux voitures piégées ont explosé simultanément dans un commandement militaire et un hôtel à Bouira, tuant une dizaine de personnes. Aucun groupe n'assume la responsabilité des attentats, mais des responsables algériens ont déclaré qu'ils soupçonnaient Al-Qaïda au Maghreb islamique d'être à l'origine des attentats.

En novembre 2008, le Parlement a approuvé des changements constitutionnels qui permettent au président Bouteflika de briguer un troisième mandat. L'opposition a critiqué cette décision, la qualifiant d'attaque contre la démocratie. Bouteflika a été réélu en avril 2009, recueillant plus de 90 % des voix.

Les espoirs de l'opposition de gagner en influence et de se faire entendre au gouvernement ont été anéantis lors des élections législatives de mai 2012. Une coalition de partis islamistes modérés était optimiste quant à sa capacité à surfer sur la vague de changement et de réforme qui a balayé la région depuis le printemps arabe de 2011. Mais la coalition n'a remporté que 48 des 463 sièges et a accusé le Front de libération nationale (FLN) au pouvoir, qui a remporté 220 sièges, de fraude.

Des dizaines de personnes tuées dans la prise d'otages

Le 16 janvier 2013, des militants islamistes ont pris des dizaines d'otages étrangers dans le champ gazier d'In Amenas, contrôlé par BP, dans l'est de l'Algérie, près de la frontière libyenne. Des responsables algériens ont déclaré que les militants étaient membres d'une branche d'al-Qaïda appelée Al Mulathameen et agissaient en représailles à l'intervention de la France dans le Mali voisin pour repousser les militants qui étaient entrés dans les zones contrôlées par le gouvernement. Le 17 janvier, les troupes algériennes ont pris d'assaut le complexe et attaqué les ravisseurs. À la fin de l'impasse le 20 janvier, 29 militants et 37 otages ont été tués. Trois Américains figuraient parmi les morts. Le gouvernement algérien a été critiqué pour son approche brutale de la crise mais est resté sans vergogne.

Le 3 septembre 2012, le président Abdelaziz Bouteflika a nommé Abdelmalek Sellal Premier ministre. Les principaux postes ministériels du gouvernement sont restés inchangés.

Le 13 mars 2014, le Premier ministre Abdelmalek Sellal a démissionné afin de mener la campagne de réélection du président Abdelaziz Bouteflika. Le ministre de l'Énergie Youcef Yousfi a été nommé Premier ministre. Bouteflika a été réélu pour un quatrième mandat en avril 2014, recueillant 81 % des voix. L'opposition, dirigée par Ali Benflis, qui a contesté Bouteflika et obtenu 12% des voix, a affirmé qu'il y avait eu de "graves irrégularités" dans l'élection.


Top Choses À Voir À Tlemcen en Algérie.

La Grande Mosquée de Tlemcen.

La Grande Mosquée de Tlemcen a été construite en 1136, et on pense qu'elle est l'une des cinq plus anciennes mosquées d'Algérie. La mosquée est située dans le centre-ville où il est facile de voir avec son grand minaret. La mosquée est construite dans un style andalou traditionnel (également connu sous le nom de Morish Arcticthure) et considérée comme la plus belle mosquée de toute l'Algérie.

La mosquée est souvent comparée à la Grande Mosquée de Cordoue, en Espagne, en raison de son style architectural similaire.
Lors de ma visite, il fallait un permis pour pouvoir prendre des photos à l'intérieur de la mosquée, mais si vous demandez gentiment au gardien, il vous permettra de prendre quelques photos rapides.

Mosquée Mansourah.

Le minaret Mansourah de 38 mètres de haut, l'emblème de la ville

À la périphérie ouest de la ville se trouvent les ruines de Mansourah (qui signifie La Victorieuse en arabe). Mansourah était autrefois une ville fortifiée, avec plus de 4000 m de long et un mur de 13 mètres de haut autour de la ville, it´s a également dit que le mur avait plus de 80 tours de guet, de nos jours il ne reste plus grand chose de la ville autrefois importante, mais l'impressionnant minaret de 38 mètres de haut est toujours debout.

Le Minaret est similaire à celui trouvé dans la Tour Hassan à Rabat Maroc et la Giralda à Séville en Espagne. It´s pas possible de monter Minaret.

Le minaret Mansourah de 38 mètres de haut

Palais El Méchouar.

Les murs extérieurs du palais El Mechouar.

Le site le plus célèbre de Tlemcen est le Palais El Mechouar. Le palais faisait autrefois partie d'une citadelle beaucoup plus grande qui a été construite ici en 1248. La majeure partie du complexe a été détruite sous l'Empire ottoman.
Mais heureusement, une partie importante de la Citadelle a été restaurée en 2010 pour faire partie de Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011.

Le minaret de la mosquée El Mechouar.

Le complexe contient le palais El Mechouar. La mosquée El Mechouar avec son minaret datant de 1311, pendant l'occupation française de l'Algérie était cette mosquée transformée en église. There´s également un musée affichant des robes nationales de toutes les régions de l'Algérie ici. Si vous voulez ramener des souvenirs d'Algérie, c'est aussi une boutique avec le plus grand choix d'artisanat local situé ici.

Provenant du Musée des robes nationales d'Algérie.

Si vous voulez mon artisanat local, c'est le meilleur endroit.

Mosquée Sidi Boumediene.

A l'intérieur de la MOSQUEE SIDI BOUMEDIENE.

A l'intérieur de la MOSQUEE SIDI BOUMEDIENE.

Les vestiges de l'ancien palais

La mosquée Sidi Boumediene a été construite en 1339, et c'est l'un des sites religieux les plus importants de la ville. Situé à 16Km en dehors de la ville sur les collines surplombant la ville.
Le complexe n'est pas seulement une mosquée mais aussi une école islamique, le mausolée de Sidi Boumediene et il y a même quelques vieilles ruines d'un palais qui détient même les restes d'un ancien bain turc juste à l'extérieur de la mosquée.

Entrée du Mausolée de Sidi Boumediene, pas de photos autorisées à l'intérieur.

Le Mausolée de Sidi Boumediene est un important lieu de pèlerinage. Sidi Boumediene était également connu sous le nom de Choaïb Abou Madyane El Andaloussi né en 1126 en Espagne et mort en 1197 à Tlemcen. Était un poète algérien et professeur de soufisme, il est considéré comme la personne qui a introduit le soufisme en Afrique du Nord. Il est considéré comme le protecteur céleste de Tlemcen.

Mosquée Sidi Bellahsen.

Certaines des incroyables sculptures de la mosquée Sidi Bellahsen.

Une autre mosquée qui mérite une visite est la petite mosquée Sidi Bellahsen juste à l'ouest de la place voisine de la Grande Mosquée de Tlemcen.
La mosquée a été construite en 1296.
Alors que la Grande Mosquée de Tlemcen et la Sidi Boumediene sont un lieu de culte essentiel et une mosquée pleinement opérationnelle, la mosquée Sidi Bellashen sert désormais de musée.

Visitez Beni Add Cave & Cascade d'El Ourit.

Passerelles à l'intérieur de la grotte de Beni Add

À environ 20 km au sud-est de la ville se trouve la grotte de Beni Add, une merveille naturelle qui aurait plus de 65 000 ans. La grotte est particulièrement populaire pendant les mois d'été lorsque la température à Tlemcen peut atteindre 36+, tandis qu'à l'intérieur de la grotte, elle ne fera pas plus chaud que 16+. La grotte elle-même va jusqu'à 57 m de profondeur, sous terre et est recouverte de stalactites gigantesques et d'impressionnantes stalagmites illuminées de différentes couleurs.

Sur le chemin du retour à Tlemcen depuis la grotte de Beni Add se trouvent quelques petites cascades, tandis que les cascades elles-mêmes n'ont rien à se vanter, tout comme la zone autour d'elle bien construite avec de petits restaurants, ce qui en fait un excellent endroit pour s'arrêter pour un café ou une petite collation.

Prenez le téléphérique.

vue panoramique sur la ville

Comme d'autres villes d'Algérie comme la capitale du pays Alger et l'étonnante ville des ponts, Constantine possède également un téléphérique à Tlemcen. Alors que le téléphérique dans les deux autres villes est davantage destiné à une utilisation pratique pour les habitants, le téléphérique ici à Tlemcen est davantage destiné à une utilisation panoramique où il va du centre de la ville et jusqu'au point culminant de Lalla Setti. Plateau à 1000 mètres d'altitude offrant une sublime vue panoramique sur toute la ville de Tlemcen.

Il y a aussi un petit parc d'attractions, un lac artificiel avec des pédalos, un musée de la guerre et un hôtel 5 étoiles l'hôtel Renaissance l'un des rares endroits où vous pouvez acheter de l'alcool à Tlemcen si vous avez du temps libre est la forêt ici un endroit populaire pour les petits randonnées à la journée.

Informations complémentaires sur Tlemcen.


Ambassade des États-Unis à Alger

5 Chemin Cheikh Bachir Ibrahimi,
El-Biar
16030 Alger
Algérie
Téléphone : +(213) 770-08-2000
Téléphone d'urgence après les heures d'ouverture : +(213) 770-08-2200
Télécopieur : 0770-08-2299
[email protected]

Description des destinations

Voir notre fiche d'information sur l'Algérie pour plus d'informations sur les relations américano-algériennes.

Conditions d'entrée, de sortie et de visa

Consultez le site Web de l'ambassade de la République algérienne démocratique et populaire pour les instructions relatives aux visas.

Conditions d'entrée :

Les passagers arrivant via un bateau de croisière et qui feront partie d'une excursion à terre organisée n'ont pas besoin de visa à l'avance. Tous les autres voyageurs doivent obtenir un visa auprès d'une ambassade ou d'un consulat algérien avant le voyage. Si vous avez des tampons d'entrée israéliens dans votre passeport, vous pouvez rencontrer des difficultés.

Lorsque votre passeport est tamponné à l'entrée, vérifiez combien de temps vous pouvez rester. Vous pourrez peut-être demander une prolongation de séjour auprès du ministère de l'Intérieur (Office des étrangers). Cependant, si vous dépassez votre séjour, vous devrez peut-être comparaître devant un juge avant de quitter l'Algérie. Si vous êtes dans cette situation, consultez votre poste de police local.

Si vous êtes un citoyen américain cherchant à résider en Algérie, consultez notre page sur la résidence en Algérie.

Double nationalité: Le gouvernement algérien traite les algéro-américains ayant la double nationalité qui entrent en Algérie avec un passeport algérien uniquement comme des citoyens algériens. Les citoyennes américaines mariées à des Algériens n'ont pas besoin de l'autorisation du mari pour partir. Les enfants mineurs binational quittant l'Algérie sur un passeport algérien avec un seul parent devront fournir le livre de famille algérien (livret de famille) in order to demonstrate the relationship between the child and the accompanying parent.

HIV restrictions: We are unaware of any HIV/AIDS entry restrictions for visitors or foreign residents of Algeria.

See the U.S. Embassy website for information on Algerian Customs import/export restrictions.

Safety and Security

Terrorist Activity: While Algeria has long been an important counterterrorism partner to the United States and has continued its aggressive campaign to eliminate all terrorist activity, active terrorist threats remain within Algeria and along its borders, in particular from the groups Al-Qa’ida in the Islamic Maghreb, the Movement for Unity and Jihad in West Africa, al-Murabitoun, and Jund al-Khilafah in Algeria, which has sworn allegiance to the Islamic State of Iraq and ash-Sham (ISIS).

Terrorist attacks usually target Algerian government interests and security forces outside of major cities and mainly in mountainous and remote areas, although attacks in 2017 and 2018 injured and killed police and security forces in the cities of Constantine and Tiaret, and the regions of Sidi Bel Abaas and Azzaba.

The Department of State warns U.S. citizens against travel to remote areas in southern and eastern Algeria, due to a high threat of terrorist attacks and kidnapping. As noted in our Travel Advisories for Algeria, U.S. citizens should:

  • avoid travel to rural areas within 50 km (31 miles) of the border with Tunisia and within 250 km (155 miles) of the borders with Libya, Niger, Mali, and Mauritania due to terrorist and criminal activities.
  • avoid overland travel across the Sahara. Travel to Saharan cities only by air.
  • remain on principal highways when traveling to coastal/mountainous areas east of Algiers and the mountains immediately south of Algiers.
  • always travel with reputable Algerian travel agents who know the area.
  • avoid staying overnight outside of the main cities and tourist locations.
  • inform local police when staying in locations outside of major cities.

In general, U.S. citizens in Algeria should keep a low-profile and avoid predictable travel patterns. See our Travel Advisories for Algeria for more information.

Civil Disturbances: Civil disturbances sometimes occur throughout the country. These disturbances are overwhelmingly based on longstanding socio-economic grievances. Protesters have ignited fireworks, burned tires, damaged property, and looted businesses. At times police used tear gas and other means to disperse crowds.

Crime: The crime rate in Algeria is moderate. Algeria has a very visible police presence throughout the country, as well as many plain-clothes police officers. Petty theft and home burglary occur frequently in low income areas, and occasionally in affluent neighborhoods. Theft of contents and parts from parked cars, pick-pocketing, theft on trains and buses, theft of items left in hotel rooms, and purse snatching can occur. Only stay in hotels where adequate security is provided.

The Algerian Association for Defense of the Rights of Children (NADA) recorded three victims and 56 attempts of child kidnappings nationwide within the first six months of 2018. Algerian law enforcement has implemented a security plan to cope with this phenomenon by deploying plain-clothes policemen at schools and in the neighborhoods where disappearances are more common and a toll-free number “104” has been implemented.

The U.S. Embassy has seen several cases in which American citizen women who meet an Algerian man on-line are lured to Algeria for marriage and are then held against their will in abusive situations. See our information on Internet Dating and Marriage Fraud. See the Department of State and the FBI pages for information on scams.

Victims of Crime: U.S. citizen victims of sexual assault should first contact the U.S. Embassy at (213)770-08-2000.

To reach Algerian emergency services in Algeria, see our Emergency Phone Numbers page.

Reliability and response time of emergency services varies, but is not to U.S. standards. Emergency operators may or may not speak French they normally do not speak English. Remember that local authorities are responsible for investigating and prosecuting crime.

  • help you find appropriate medical care
  • assist you in reporting a crime to the police
  • contact relatives or friends with your written consent
  • explain the local criminal justice process in general terms
  • provide a list of local attorneys
  • provide our information on victim’s compensation programs in the U.S.
  • provide an emergency loan for repatriation to the United States and/or limited medical support in cases of destitution
  • help you find accommodation and arrange flights home
  • replace a stolen or lost passport

Domestic Violence: U.S. citizen victims of domestic violence may contact the U.S. embassy for assistance.

Tourism: The tourism industry is regulated, but not all facilities and equipment meet U.S. standards. Hazardous areas/activities are not always identified with appropriate signage, and staff may not be trained or certified either by the host government or by recognized authorities in the field. In the event of an injury, appropriate medical treatment is typically available only in/near major cities. First responders may be slow to access areas outside of major cities and to provide urgent medical treatment. U.S. citizens are encouraged to purchase medical evacuation insurance. See our webpage for more information on insurance providers for overseas coverage.

Local Laws & Special Circumstances

Criminal Penalties: You are subject to local laws. If you violate local laws, even unknowingly, you may be expelled, arrested, or imprisoned.

  • Always carry your passport, or a copy of it, with you, or you may be taken in for questioning by law enforcement officials.
  • Photographing military installations and government buildings (often marked by an Algerian flag over the entrance) is prohibited.
  • Items that are legal to bring into and carry in the United States may not be legal in Algeria. See the U.S. Embassy website for information on Algerian Customs import/export restrictions.
  • Driving under the influence of alcohol or drugs could land you immediately in jail.

Furthermore, some laws are also prosecutable in the U.S., regardless of local law. For examples, see our website on crimes against minors abroad and the Department of Justice website.

Arrest Notification: If you are arrested or detained, ask police or prison officials to notify the U.S. embassy immediately. See our webpage for further information.

Faith-Based Travelers: Islam is the state religion of Algeria. The Algerian government allows non-Muslim religious worship only in structures exclusively intended and approved for such purpose. Activities such as proselytizing and encouraging conversion to a faith other than Islam are prohibited. Penalties may include fines and imprisonment. See the Department of State’s International Religious Freedom Report.

LGBTI Travelers: The law criminalizes public indecency and consensual same-sex sexual relations between adult men and women with penalties that include imprisonment of six months to three years and a fine of DZD 1,000 to DZD 10,000 ($8.50 to $85). The law also stipulates penalties that include imprisonment of two months to two years and fines of DZD 500 to DZD 2,000 ($4.25 to $17) for anyone convicted of having committed a “homosexual act.” If a minor is involved, the adult may face up to three years’ imprisonment and a fine of DZD 10,000 ($85).

LGBTI activists reported that the vague wording of laws criminalizing “homosexual acts” and “acts against nature” permitted sweeping accusations that resulted in multiple arrests for consensual same-sex sexual relations, but there were no known prosecutions during the year. LGBTI status is not, in itself, criminalized however, LGBTI persons may face criminal prosecution under legal provisions concerning prostitution, public indecency, and associating with bad characters. NGOs report that judges give harsher sentences to LGBTI persons.

See our LGBTI Travel Information page and section 6 of our Human Rights report for further details.

Travelers Who Require Accessibility Assistance: Physical accessibility and accommodations tend to be lacking, as compared to the United States. The condition of sidewalks and streets is often poor, and there are almost no curb cuts or other modifications made for wheelchairs. Street curbs in Algeria may stand much higher than those in the U.S., and a person in a wheelchair would require significant assistance in negotiating curbs.

Hotels, restaurants, and most government buildings are not accessible to persons with physical disabilities. Restrooms and elevators rarely can accommodate wheelchairs. Very few vehicles, including buses and taxis, are accessible for persons with physical disabilities.

Women Travelers: Women walking along the streets in Algeria may experience sexual harassment from passing motorists and pedestrians. See our travel tips for Women Travelers.

Travel within Algeria: All employees of foreign companies or organizations based in Algeria who are not Algerian citizens must contact the Ministry of the Interior, Foreigners Office, before engaging in any travel within the interior of the country. The Ministry will notify local police of the planned travel and the police may choose to assign escorts for that travel.

Marriage in Algeria: See our Marriage in Algeria webpage for documents that must be obtained before leaving the United States.

Disaster Preparedness: Algeria is a seismically active country, with earthquakes regularly occurring throughout the country. Make contingency plans for your travel in Algeria and leave emergency contact information with family members outside of Algeria. General information about natural disaster preparedness is available from the U.S. Federal Emergency Management Agency (FEMA) and at Ready.gov. For more information on disaster preparedness, please see the following links:

Monnaie: Travelers must declare upon entry at Customs if they are traveling with more than 3000 Algerian dinar or foreign currency that exceeds 1000 euros (or the equivalent). The amount of up to 7500 Euros (or equivalent in other foreign currency) can be taken out of the country. Proof that the money has been withdrawn form an Algerian bank account is required. According to Algerian Customs guidelines, foreign citizens cannot take any amount of Algerian currency outside of the country. Algerian residents can take the amount of up 10.000DA out of the country, Algerian dual-nationals who are not residents or other third country nationals are not permitted to take Algerian currency outside of the country.

The official exchange rate may vary considerably from the actual exchange rate on the street. It is illegal to change money on the black market, and you should only exchange foreign currency at banks or authorized currency exchange locations, such as major hotels.

Upon leaving Algeria, authorities may ask if you have any currency and possibly search you. Penalties can be severe if you failed to declare foreign currency in excess of the above amount upon entering Algeria, but are found to possess it when exiting the country. They will compare the amount of foreign currency you declared when entering and the amount you are taking out, and you will need to show documentation that your currency was exchanged legally.

Health

While hospitals and clinics are available, they are not up to U.S. or European standards. The quality of hospitals and clinics is improving in large urban centers. Doctors and hospitals often expect immediate cash payment for services. Most medical practitioners speak French English is not widely used.

Emergency services are satisfactory, but response time is often unpredictable. In all cases, response time is not as fast as in the United States.

Prescription Medications: While it is usually easy to obtain over-the-counter products, prescription medicines are not always readily available. See our information on local names for common over-the-counter medications.

The Algerian government restricts the importation of certain pharmaceuticals for commercial resale. In addition, medicines may be sold under different brand names with different dosages from those sold in the United States. Some newer medications may not yet be available in Algeria.

If traveling with prescription medication, check with the government of the Algerian Customs and Ministry of Health to ensure the medication is legal in Algeria. Always carry your prescription medication in original packaging with your doctor’s prescription.

The U.S. government does not pay medical bills. Be aware that U.S. Medicare does not apply overseas.

Medical Insurance: Make sure your health insurance plan provides coverage overseas. Most care providers overseas only accept cash payments. See our webpage for more information on insurance providers for overseas coverage.

We strongly recommend supplemental insurance to cover medical evacuation.

Vaccinations: Be up-to-date on all vaccinations recommended by the U.S. Centers for Disease Control and Prevention.

Further Health Information:

Cases of tuberculosis are regularly reported, but do not reach endemic levels. For further information on tuberculosis, please consult the CDC’s information on TB. Every summer, public health authorities report limited occurrences of water-borne diseases, such as typhoid. HIV/AIDS is a concern in Algeria. On August 23, 2018 the Algerian Ministry of Health (MoH) announced an outbreak of cholera in northern parts of the country, in around the capital province Algiers. The situation appears to have been contained, with the last confirmed case in late September 2018. Travelers can find the most up to date information on the Algerian Ministry of Health website.

Travel and Transportation

Road Conditions and Safety: Algeria suffers significant road safety problems, including poorly maintained roads, a lack of roadway signage, insufficient vehicle maintenance, defective and pirated auto parts, driver fatigue, and reckless and unskilled drivers. Lack of enforcement continues to be a major problem. While emergency response resources are adequate in Algiers and other populated cities, this is not the case in rural areas.

  • Travel overland, particularly in the southern regions, may require a permit issued by the Algerian Ministry of Interior.
  • Algeria recognizes International Driving Permits. U.S. citizens who wish to drive in Algeria should obtain an International Driver’s Permit in advance. See the Department’s Driving Abroad page for more information on driving permits. For information on obtaining an Algerian driver’s license, see the Algerian Ministry of Interior’s page for driving licenses.
  • Drivers will encounter police and military checkpoints on major roads within/around Algiers and other major cities. Police will require you to turn off your headlights when approaching a checkpoint at night.
  • Rather than traffic lights, police control most major traffic intersections in Algiers.

Please refer to our Road Safety page for more information. Visit the website of the Algerian Embassy in Washington, DC for information concerning Algerian driver’s permits, vehicle inspection, road tax, and mandatory insurance.

Public Transportation: Trains operate between cities in the coastal regions of Algeria (although not inter-country) and are generally safe and reliable. There is a new urban railway in Algiers that runs along the coast and is clean and well-policed. Due to concerns about crime and mechanical safety, citizens should consider carefully the risks of buses, as well as taxis hailed on the street. There are new radio-dispatch taxis within Algiers as well as taxi hailing apps such as “Yassir”.


Voir la vidéo: Histoire de lAlgérie - تاريخ الجزائر (Juin 2022).